Comment fonctionnent les télescopes ?

Les télescopes réfracteurs fonctionnent en utilisant deux lentilles pour focaliser la lumière et donner l’impression que l’objet est plus proche de vous qu’il ne l’est réellement. Les deux lentilles sont de forme convexe. Les lentilles convexes fonctionnent en pliant la lumière vers l’intérieur (comme sur le schéma). C’est ce qui rend l’image plus petite. Le plus grand télescope réfracteur du monde est situé à l’Observatoire Yerkes de l’Université de Chicago à Williams Bay, Wisconsin. Il a un objectif de 1,02 mètre (40 pouces) de diamètre et sa puissance totale est de 195x.

Les télescopes réflecteurs, par contre, n’utilisent pas de lentilles du tout. Au lieu de cela, ils utilisent des miroirs pour focaliser la lumière ensemble. Dans ce cas, le type de miroir qu’ils utilisent est un miroir concave. Les miroirs de cette forme accomplissent également le but de plier la lumière ensemble, sauf qu’ils le font en réfléchissant la lumière au lieu de la plier quand elle passe à travers (comme le font les lentilles).

Le problème avec ces télescopes est que pour qu’une personne puisse voir l’image au point focal, le télescope doit être si grand qu’une personne peut s’asseoir au milieu (ou bien ils doivent mettre un petit miroir au milieu pour refléter l’image sur le côté du télescope, plutôt). C’est pourquoi le télescope à réflexion construit dans les années 1780 par le célèbre astronome William Hershel était si grand :

Certains télescopes plus compliqués fonctionnent en combinant à la fois des lentilles et des miroirs, mais il y a tellement de façons différentes de le faire que je ne vais pas essayer d’y entrer. L’autre façon dont vous avez peut-être entendu parler des télescopes classés par catégorie est le type de lumière qu’ils captent, plutôt que la façon dont ils fonctionnent. C’est de cela qu’ils parlent quand ils disent des choses comme, qui sont encore faites par une combinaison de réfraction et de réflexion.